Définition

L’ostéopathie est une thérapie manuelle holistique visant à traiter l’origine des douleurs en redonnant une mobilité normale aux différentes structures du corps humain.

L’ostéopathe, en se servant de ses mains, va rechercher les différentes pertes de mobilité des tissus du corps à l’origine des douleurs.

C’est une médecine préventive et curative pouvant agir sur les articulations, les muscles, les systèmes digestif, vasculaire et nerveux ainsi que sur la sphère crânienne.

L’ostéopathe va donc étudier son patient dans sa globalité pour diagnostiquer et traiter la cause du problème et non pas seulement ses conséquences.

Cette méthode thérapeutique repose sur 3 principes

  • Principe de l’autorégulation du corps humain

Le corps possède de puissantes capacités d’autoguérison. L’ostéopathe, en corrigeant les structures en dysfonction, ne fait que stimuler ces capacités et permet au patient de se rééquilibrer. C’est pour cela que les effets du traitement ne se ressentent souvent que 2 ou 3 jours après la séance.

  • L’unité du corps

Toutes les parties du corps étant reliées par l’intermédiaire de différents tissus, le corps constitue une unité fonctionnelle indissociable. Dès qu’une structure du corps présente une perturbation, cela retentit sur le fonctionnement d’autres structures à distance. Il ne sera donc pas étonnant de traiter des zones du corps qui soient éloignées de la gêne ressentie.

  • La structure gouverne la fonction

Dès qu’une structure commence à perdre de sa mobilité, la fonction qu’elle est censée remplir pleinement est perturbée, diminuée, entrainant un trouble fonctionnel (c’est-à-dire un dysfonctionnement dans l’organisme).
Cette discipline s’inscrit dans une démarche de complémentarité avec d’autres professions de la santé telles que médecins, kinésithérapeutes, podologues, sages-femmes, infirmières voire même ophtalmologistes, dentistes ou orthoptistes.