Histoire

La naissance de l’ostéopathie remonte à la fin du 19ème siècle.

Son fondateur : Andrew Taylor Still (1828 – 1917) fut l’un des premiers à comprendre les relations entre l’équilibre fonctionnel de l’ensemble des structures du corps et la notion de santé. Originaire du Kansas, il grandit parmi les pionniers de l’ouest américain, au contact de la nature sauvage.

En 1848, il commence ses études de médecine dans le Missouri mais l’enseignement médical le laisse sceptique quant aux réelles possibilités de soigner efficacement son prochain.

A partir de 1851, il commence à mener cette activité de « médecin » itinérant au contact de la nature. Il dissèque des centaines de cadavres et acquière ainsi une parfaite connaissance de l’anatomie humaine.

Entre 1861 et 1865, lors de la guerre de sécession, il exerce la médecine et la chirurgie, complétant ainsi ses connaissances anatomique du corps vivant.

En 1865, une épidémie de méningite cause la mort de quatre membres de sa famille, dont trois de ces enfants. Still est déchiré par l’impuissance de la médecine.

Le 22 juin 1874, âgé de 46 ans, il rompt définitivement avec la médecine orthodoxe et expose ses théories sur l’ostéopathie.

Jusqu’en 1878, il guérit avec ses mains toutes sortes de maladies, mêmes certaines qualifiées d’incurables, ce qui est de plus en plus mal perçu par certains de ses confrères.

Dans les années 1880, il devient ostéopathe itinérant et acquiert une renommée importante auprès de la population.

Il découvre au fur et à mesure les ressources de son art thérapeutique et décide de former ses propres enfants, prouvant ainsi que à l’ostéopathie n’est pas un don mais une pratique que l’on peut transmettre. Très vite, sa réputation dépasse les frontières, puisque de nombreux étrangers viennent suivre ses cours.

En 1892, il fonde l’école américaine d’ostéopathie The American School of Osteopathy à Kirksville. C’est le premier établissement de ce type dans le monde.

Le 12 décembre 1917, Still meurt à l’âge de 89 ans. C’est à cette époque qu’un de ses élèves J.M Littlejohn, originaire de Grande Bretagne, retourne à Londres fonder le British School of Osteopathy. cette école sera à l’origine du mouvement de l’ostéopathie en Europe.

En France, ce n’est qu’avec Paul Geny, fondateur de l’Ecole Française d’Ostéopathie en 1950, qu’elle connaît sa première expansion.Suite à diverses pressions, P. Geny est contraint de s’expatrier en Grande Bretagne. il y crée avec John Wernham (élève de Littlejohn) et Tom Dummer l’Ecole Européenne d’Ostéopathie.

Entre 1950 et 1960, différentes organisations se structurent. Elles font venir des professeurs de Grande Bretagne et des Etats-Unis. L’enseignement de l’ostéopathie s’organise à nouveau en France pour ne plus s’interrompre.

Après plusieurs projets de loi qui n’aboutissent pas, la profession est légalement consacrée par la loi du 4 mars 2002 relative à l’amélioration du système de santé et au droit des malades.